6 disciplines équestres hors du commun !

6 disciplines équestres hors du commun !

Il n’existe pas qu’une seule manière de pratiquer les activités équestres, mais une multitude de possibilités. Allant du rodéo au saut d’obstacles, en passant par le dressage ou encore le polo crosse, l’ampleur des pratiques équestres reste très vaste. En voici six exemples insolites provenants des quatre coins du globe!

pub-haut

1) BOUZKASHI

https://giphy.com/gifs/basketball-afghanistan-carcass-mKgRXw3SX1dK0

Mot d’origine perse.

 « Bouz » : Chèvre ; « Kashi » : Apporter vers soi-même. 

Egalement appelé « kokpar » et remontant au 15ème siècle, ce sport est joué autour de l’Asie centrale, généralement au Kazakhstan, en Ouzbékistan, au Tadjikistan et aussi en Iran. Ce dernier est le sport national de l’Afghanistan. Les règles varient selon les régions, mais les bases restent les mêmes : Le jeu dure environ 90 minutes avec 45 minutes par mi-temps, et une pause de 15 minutes entre les deux. Chaque équipe est limitée à 10 joueurs. Parfois, ces jeux peuvent durer plusieurs jours.

Une personne qui joue du bouzkashi s’appelle un Chapandaz ou un Shabandzon. Le jeu a deux formes principales: Tudabarai et Qarajai : 

Le Tudabarai est la forme simple; l’objectif est juste de saisir la chèvre. 

En Qarajai, les cavaliers doivent porter la carcasse de la chèvre autour d’un marqueur, puis la jeter dans un cercle de pointage.

2) JOUTE ÉQUESTRE

Bataille originaire de l’Europe Occidentale qui remonte au Moyen Âge entre deux cavaliers se chargeant de lances nivelées, chacun essayant de faire tomber l’autre de son cheval. Les premiers tournois médiévaux consistaient en des simulations de batailles entre deux corps de cavaliers armés; plus tard, la mêlée et la joute ont lieu lors de tournois et au XV siècle, la joute tend à remplacer la mêlée.

Les joutes concurrentielles sont axées sur la précision, l’armure étant renforcée dans certains domaines. Le bâton de joute est en bois de balsa. Les points sont marqués lorsque l’armure est touchée dans des zones clés. C’est rapide et dangereux, mais n’importe quel cheval peut rivaliser! 

Aujourd’hui, ce sport a pris un nouvel élan. La version dite sportive est différente des spectacles organisés au Moyen-Âge, avec des acteurs-cascadeurs munis de lances pré-cassées où le bon chevalier bat toujours, in fine, le méchant.

3) HORSE-BALL

Amateur de Rugby, Polo et d’équitation? Le Horse-ball est définitivement fait pour vous alors! Les équipes sont composées de quatre cavaliers chacune, et doivent marquer un but en passant le ballon plus de 3 fois à 3 joueurs différents. L’équipe en défense peut défendre le but, en utilisant ses chevaux pour repousser ses adversaires ou prendre le ballon hors de ses mains. Si une balle est lâchée, n’importe quel joueur peut la ramasser à condition qu’il galope. Ce sport a gagné rapidement sa popularité au Royaume-Uni et fait partie des dix disciplines officiellement reconnues par la Fédération Internationale des Sports Équestres.

4) RIDE & TIDE

Le Ride & Tie combine la course à pied et l’endurance. Créé en Amérique, c’est le summum en matière d’endurance pour le coureur.

L’objectif est de faire franchir un parcours de traversée de pays entre  13 à 63 km aux trois membres de l’équipe (deux humains et un cheval) en alternant équitation et course à pied : Un membre de l’équipe commence en courant, l’autre à cheval et chevauche aussi  loin qu’il pense que son partenaire est capable de courir (ou de marcher) tout en maintenant un rythme convenable.  À ce point x, le cavalier s’arrête, descend, attache le cheval à un poteau et poursuit sa route à pied. Le membre de l’équipe qui a commencé à pied va au cheval, le détache, et monte pour attraper son partenaire. Lorsqu’ils rencontrent leur membre de l’équipe de course, ils peuvent soit s’arrêter et échanger (ce qui s’appelle une «cravate volante»), soit monter plus loin sur la piste et attacher le cheval, puis continuer à courir.

Quand, où et comment une équipe échange-t-elle, cela relève de la stratégie. Chaque coureur de sentier a ses forces et ses faiblesses, il en va de même pour les chevaux. En tenant compte de tout cela, des conditions météorologiques et de la topographie du parcours. Ce sport a  de tout pour être considéré comme étant un sport équestre et physique et mental.

5) SIDE SADDLE 

L’équitation en amazone est une un sport équestre qui utilise un type de selle permettant à un cavalier (généralement une femme) de s’asseoir sur le côté plutôt que de chevaucher un équin. S’asseoir à l’écart remonte à l’Antiquité Grecque et s’est développé dans les pays européens au Moyen Âge pour permettre aux femmes en jupes ou robes longues de monter à cheval d’une manière modeste tout en portant de beaux vêtements. 

Aujourd’hui, l’équitation en amazone se développe à nouveau non seulement en Angleterre et en France, mais aussi en Espagne et en Belgique. Dans ces pays, des associations de cavalières font la promotion de la monte en amazone ; également appelée « monte dans les fourches ». Les Amazones sont bien représentées dans le dressage, le saut d’obstacles, les compétitions complètes, les spectacles, les présentations historiques, l’équitation et les balades à cheval.

6) SKI JOËRING ou ATTELÉ

Si vous avez de la neige, des skis, une corde de remorquage et un cheval, vous êtes prêt à essayer le skijoring. Le ski attelé est un sport dans lequel un cavalier et un cheval entraînent un skieur derrière eux sur la neige. C’est une course rapide où le skieur doit naviguer sur un parcours composé de bâtons et de sauts, tout en étant remorqué au galop. Ce sport est passionnant à regarder et encore plus excitant à pratiquer.

pub-haut

Si vous avez en tête d’autres sports équestres insolites, n’oubliez pas de les mentionner ci-dessous en commentaire !